Le Référencement Google en 2016

Le site Backlinko a analysé 1 million de résultats Google pour repérer les éléments en correlation avec le niveau de référencement d’un site. Plusieurs partenaires spécialisés dans le Référencement ont aussi aidé dans cette  étude, notamment ClickStream, SEMRush, Ahrefs, MarketMuse et SimilarWeb. Tout est là!
Pas de surprises cela dit..

1 – Les backlinks sont encore à la page

L’étude montre une corrélation toujours très élevée entre le nombre de backlinks obtenus et la position des pages référencées sur Google. Ce graphique dépicture la position moyenne des sites web comparé au nombre de domaines référents.

05_Number-of-Referring-Domains_line

Plus on vous cite sur les sites profitant déjà d’une autorité, plus votre position dans les résultats de Google sera haute.

2 – Toutes vos pages profitent de l’autorité de votre domaine

Les pages de votre domaine profitent effectivement de l’autorité dont il faut preuve. N’hésitez pas à relier vos pages entre elles pour profiter d’une autorité régulée, et contagieuse au sein de toutes vos pages.

08_Domain-Link-Authority-AHREFs-Domain-Rating_line

3  – Les contenus efficients sont mieux référencés

On remarque que l’efficience des contenus est primordiale. Produisez moins de contenu, mais veillez à produire votre contenu en prodondeur, en utilisant l’ensemble des termes pertinents liés à ce sujet. Google porte dans son coeur les contenus traités dans les moindres détails, et saura donc vous récompenser.

07_Content-Topic-Authority-MarketMuse-Data_line

4 – Le nombre de  mots sur les pages pour qu’elles soient bien positionnées

Majoritairement, les pages qui contiennent beaucoup de mots sont bien mieux référencées que les pages qui n’en contiennent que peu. Les premiere et deuxieme positions contiennent 1950 et 2000 mots en moyenne. Cette donnée est donc en accord avec la remarque citée ci-dessus, qui force les créateurs de contenu à mettre en avant la qualité, plutôt  que le nombre d’articles produits.

02_Content-Total-Word-Count_line

5 – Aucune corrélation entre la position d’une page et les balises Schema

Les balises Schema permettent d’améliorer la visibilité d’un site sur les SERPs et constitueront un bon signal, donc à ne pas négliger.

14_Presense-of-Schema-Markup_line

6 – Privilégiez un nom de domaine et des permalinks courts

Backlinko nous enseigne que les URL courtes sont majoritairement mieux référencées.

06_URL-Length_line

7 – Utilisez des graphiques!

L’illustration des contenus est très important : dans un monde où l’information est reine, l’utilisateur doit être capable de dénoter la nature d’un document d’un seul coup d’oeil, et de manière simple et clair, ainsi, cela permet parfois de simplifier un concept dur à aborder, et Backlinko a également notifié que les contenus incluant des images étaient mieux référencés que les pages qui n’en possedaient aucune.

03_Content-Contains-At-Least-1-Image_line

8 –  Des mots clés dans le titre? Mouais..

Le Google d’aujourd’hui analyse de mieux en mieux la nature des contenus sans prendre en compte les mots clés inclus dans le titre. Concentrez-vous plutôt sur l’optimisation de votre corps de texte, et allez au fond de votre reflexion sur les thèmes que vous abordez.
Ne vous souciez plus du titre.

15_Keyword-Appears-in-Title-Tag-Exact-Match_line

9 – Page Speed? C’est important!

Evitez à tout prix de surcharger vos sites d’images lourdes, de plug-ins qui prennent de la place, de trop de fioritures.. On se rend compte que les pages se chargeant en moins de 2s étaient bien mieux référencées. Prenez-en compte.

01_Average-Page-Load-Spead-for-URLs-domain_line

10 –  Continuez vos anchortexts

Continuez, mais veillez à ne pas en mettre partout! Les ancres ont toujours un certain poids dans le référencement, mais il ne faut pas en exagérer. Beaucoup se sont déjà pris la fameuse < Google Slap >, à cause de cela. Donc restez naturel.